(©DR)

L’inoxydable joyau de la musique brésilienne sort à 79 ans un album incroyable naviguant au sein d’un chaos perpétuel de rythmes afro-brésiliens, de punk et de noise-rock, secoué par le chant protéiforme, gracieux ou brisé de toutes parts d’une fille portée par la rage de la musique et de la vie. Elza Soares a connu la misère, l’exploitation puis la gloire dans les années 50, avant une longue traversée du désert. Réalisé aux côtés d’un jeune groupe de la scène « dirty samba » de Sao Paulo, ce disque est une bombe artisanale bourrée de bricoles sonores, une expérience hallucinante et, miraculeusement, très accrocheuse.