Posts From Vianney HUGUENOT

LA RÉFORME POUR RÉVOLUTION

(© Illustration : Philippe Lorin) 31 mars 2017, coup de tonnerre dans le ciel syndical, la CFDT pique la place de la CGT et devient premier syndicat de France dans le privé. Ce jour là, à la CFDT, on pense beaucoup à François Chérèque. Le Lorrain, secrétaire général de la CFDT de 2002 à 2012, est décédé quelques semaines plus tôt. Il fut l’un des acteurs de cette victoire acquise

LES CHOSES DURES DE LA VIE

(© Vianney Huguenot) Dans un très beau recueil de poèmes, Celle qui m’a pris mon enfant, le Fameckois Adel Bounif parle de la maladie de sa fille. Âgée de cinq ans et demi, Manel est atteinte d’une forme d’épilepsie rare et incurable, connue sous le nom de syndrome de Dravet. « C’est comme avoir une double vie, un jour au soleil, un jour sous la pluie » écrit son papa dans l’un

LYCÉE REISER BONJOUR

(Illustration : Philippe Lorin) Ça fait drôle. Vous appelez le lycée de Longlaville (54), il n’y a personne au bout du fil et vous tombez sur ça : « Lycée Reiser bonjour. Pour signaler une absence ou joindre la Vie scolaire, composez le 1… ». J’appelais trop tard, l’heure d’un conseil de classe peut-être, de la pause-tige ou d’une manif sur le prix du sucre autour de la machine à café. J’appelais pour

DOUCE NOSTALGIE

« Nous sommes dans une époque obsédée par le changement et la fuite en avant ». L’écrivain Benoît Duteurtre, qui vit entre les Vosges, la Normandie et Paris, fait le constat, mêlé de peine et de panache, d’un monde fou et trahissant son essentiel. Arrière-petit-fils du président Coty, il incarne une nostalgie lumineuse, nourrie de ces petits rien qui font les grands plaisirs : un voyage en train, une vache au loin, une rivière

LES POINGS SUR LES I

(© Vianney Huguenot) Il a une voix qui nous dit qu’il a fait de la radio toute sa vie. Il y eut pourtant l’avant Radio Jerico, fait de cours et de tableaux noirs. Armand Villa fut instituteur et directeur d’école, en Algérie puis en Moselle. Il était de ces instits de la vieille école,  « sévère, mais juste » avec ses élèves. Il l’est resté et juge durement notre époque : « Je ne me

L’IMPOPULISTE

(© Vianney Huguenot) L’ancien ministre de l’Industrie et maire de Saint-Dié-des-Vosges, Christian Pierret, remonte sur scène. On ne l’avait pas entendu depuis son retrait de la vie politique, en 2014. Il réapparaît avec un livre argumenté, Réinventer la social-démocratie, à rebours des populismes et à mi-chemin entre le traité philosophique et l’essai politique. Ils auraient pu la jouer provoc’, titrer « Mon amie la finance », Christian Pierret et son co-auteur Philippe

DE BON SENS

(© Luc Bertau) Voilà le genre de bonhomme qu’on aime compter dans ses contacts. Son parcours est pétillant comme un film de Robert Lamoureux. Le Ch’ti Rodolphe Langlard, aujourd’hui plus Lorrain qu’un Lorrain, est premier vice-président national de la fédération des Dirigeants Commerciaux de France (DCF) et siège au Conseil Économique, Social et Environnemental de la Région Grand Est (CESER). Entres autres activités nombreuses… Son histoire commence dans le Nord.

LA TOUCHE VIDAL

( © Vianney Huguenot) Sur Facebook, il pilote un groupe public hyper populaire, suivi de près dans les milieux médiatiques et politiques par 6200 internautes du Grand Est. Mais Julien Vidal n’est pas que l’administrateur de ce média neuf et original, il est un papa attentif, européen de cœur, gueulard à l’occasion, engagé, fatigué par une classe politique « trop sectaire et déconnectée ». « Quand j’étais petit, je voulais

METZ RÉCONCILIÉE AVEC COCTEAU ?

Jean Cocteau, sa vie, son œuvre, son héritage. Voilà qui donne le vertige. On le peint en mille tableaux. Il y a le gamin du Paris riche et mondain, « choyé, nerveux, difficile de caractère », loupant son bac, une fois, deux fois, qui, au lycée Condorcet, « ne brillait qu’en dessin, en gymnastique et en allemand ». Il y a le dandy, traînant les cabarets, les salons. L’homme de réseau, qui tisse sa

VOYAGEURS IMMOBILES

(© Vianney Huguenot) L’une des portes d’entrée de la ferme de Lydie et Marc Billon se situe dans le répertoire de Brel. A la lettre E, comme Éclusiers. Ce couple de Meusiens, installé à Bislée, près de Saint-Mihiel, porte une conception audacieuse et généreuse des métiers d’éleveurs, paysans et trufficulteurs. Les dire pas comme les autres serait un peu plan-plan. Nous dirons qu’ils cultivent l’essentiel, fait d’art de vivre, de