(©DR)

Gagner en attractivité (autrement dit attirer et créer de la richesse) tout en composant avec un budget plus serré. C’est le défi qu’entend relever Metz Métropole (une « vraie » désormais !) avec un budget (primitif) de 247 millions d’euros, soit 166 millions d’euros pour le fonctionnement et 81 millions pour l’investissement. Si le premier poste est stable, le second affiche une baisse de 2 millions d’euros. Pour boucler son budget alors qu’elle doit assumer de nouvelles charges et compétences (et que les dotations se réduisent : – 2 millions par rapport à 2016), la collectivité a choisi, après deux années de hausses significatives de la fiscalité, de ne pas augmenter les impôts si ce n’est à la marge, pour les entreprises. Elle aura donc recours à l’emprunt pour un montant de 12 millions d’euros.