Portrait

Vianney Huguenot, profession : flâneur

Cultivant son goût pour l’humain sans cannibaliser les esprits, Vianney Huguenot, chroniqueur dans nos pages avec ses Portraits refaits, ne fait pas que passer par la Lorraine. Il l’explore, par les bistrots, les chemins détournés, les coins insolites, trimbalant sa prose dans les médias et à travers quelques ouvrages. Natif de Nancy, Vosgien de cœur et Messin d’adoption, Vianney Huguenot n’a plus qu’à parcourir les vastes espaces meusiens pour être un Lorrain

AIDER L’ÎLE AUX CHATS

À Barbey-Seroux, dans une nature vosgienne entre forêt et montagne, perdu dans la brume automnale, un petit sentier mène à un refuge étonnant. La charmante maison aux volets en bois sert d’abri à près d’une centaine d’animaux, c’est «l’île des chats» de Carola Henninger. Une fois le moteur éteint et le calme revenu, deux chats aussi curieux qu’attirés par la chaleur de l’auto s’installent immédiatement sur le capot pour s’y adonner à

DE VIVRE LES CHOSES

À l’heure où d’autres, à la trentaine, s’adonnent à la maternité ou à leur carrière, la Lorraine Anne – Sophie Brasme se rend à la première parisienne du film de Mélanie Laurent, Respire. Si les deux femmes se connaissent, c’est que la jeune réalisatrice adapte le premier roman de la jeune romancière. Histoire de jeunesse, d’amitié, de femmes au moment où paraît le nouveau livre de l’auteur. « À la sortie de Respire, en 2001,

RACHID OUAMMAR : JOUEUR COLLECTIF

Au sein de l’orchestre de Woippy, où il est tromboniste, comme dans sa vie professionnelle, Rachid Ouammar joue collectif. Très impliqué dans le monde associatif, le Woippycien a fait sienne cette pensée du philosophe Edgar Morin : « Il faut conjuguer optimisme et pessimisme. » Deux partitions, et le même bonheur. La vie de Rachid Ouammar vagabonde entre la musique et le milieu associatif. Il pratique la première au sein de l’Orchestre de Woippy, et

THOMAS PÉRIN : président de la fédération des syndicats des jeunes agriculteurs de Lorraine

Thomas Périn, est agriculteur en Meuse. À la tête avec ses parents d’une exploitation céréalière et de vaches allaitantes de 225 hectares. Il est investi depuis une décennie dans le syndicat professionnel des Jeunes Agriculteurs, fédération qu’il préside pour la Lorraine depuis 2012. Comment les Jeunes Agriculteurs soutiennent-ils l’insertion de leurs membres dans la profession ? Par une multitude d’actions : en amont déjà, nous intervenons dans les collèges et lycées. Les JA sont aussi

« Les bizarreries de l’existence »

On connaît la sincérité vacharde de Giscard. Sa plume est d’autant plus troublante, touchante, à la mort de Raymond Mondon, en 1971. Elle verse des mots tendres. Ce texte est paru dans le journal des Républicains Indépendants, mouvement que Giscard et Mondon fondent ensemble. Voici un morceau de la prose giscardienne : « Je me souviens de l’impression que m’avaient fait son autorité physique, sa voix, vibrante et gaie, son exubérance confiante (…). L’originalité

Monsieur l’Instituteur !

Je me disais un matin, « tiens, un portrait de Michel Dinet, ça le ferait ! ». Je décrochais mon téléphone. J’appelais l’attaché de presse du Conseil général de Meurthe-et-Moselle, histoire d’avoir une petite conversation avec celui qu’on appelle « son fils spirituel », son successeur, son ami, Mathieu Klein. Je laissais sonner une fois, peut-être même pas. Je raccrochais. « Non », je me disais. « Va donc traîner à Vannes ». Le fiston m’aurait dit plein de

L’élégance accessible

GD création, installée sur l’immense boulevard des Aiguillettes de Villers-lès-Nancy, fait partie des rares petites entreprises artisanales qui parviennent encore à tirer leur épingle du jeu face aux mastodontes de l’ameublement et de la décoration. Une résistance qui doit beaucoup au talent mais aussi à l’abnégation des deux associés de la maison : Régis Coignus et Dave Bernabela. Tout commence en 1987 quand les parents de Régis, Roger et Annette Coignus, créent Garni Décor,

CHONCHON D’AMOUR

Sandrine Kieffer, dite « la Chonchon », est à elle toute seule une véritable institution locale. « Une image d’Épinal », comme elle dit, avec du caractère, mais surtout un cœur gros comme ça. Véritable figure des nuits spinaliennes, quinze ans durant, elle a tenu le bar le Voltaire, rue de la Maix, où elle a enchanté les soirées avec son indéfectible gouaille et son inaltérable bonne humeur. Née à quelques encablures de là, à la Chapelle-au-Bois voilà tout

LE MYSTÈRE POUR GUIDE

À 21 ans, Guillaume Berneau est titulaire d’un BTS de tourisme et étudiant en langues étrangères appliquées au sein de l’Université de Lorraine. Il est stagiaire à l’Office de Tourisme de Vaucouleurs où il traduit les pages internet et brochures des guides touristiques en attendant de donner des visites guidées dans la ville. © DR Si traduire les documents liés au riche passé de Vaucouleurs l’instruisent sur la formidable épopée johannique afférente, ce qui