(©DR)

Les dirigeants chypriotes grec et turc se sont réunis au siège de l’ONU à Genève, courant janvier, dans le cadre des discussions visant à réunifier l’île de Chypre, divisée depuis plus de 40 ans. Les négociations avancent dans le bon sens à en croire les dirigeants même si de sérieux points de désaccords subsistent encore, notamment en ce qui concerne la rétrocession de territoires, la sécurité, mais également et surtout, le retrait total des soldats turcs ce dont il est hors de question pour le président Erdogan. Après deux ans de négociations (un premier plan de paix a déjà échoué en 2004), les dirigeants se veulent optimistes et un accord reste (encore) envisageable pour 2017. Si un compromis est trouvé, ce sera ensuite aux populations de se prononcer par référendum.