(© 123RF)
Durant 4 jours, Épinal va prendre congé du réel pour se plonger dans la littérature de l’imaginaire. Programmée du 18 au 21 mai, la 16e édition des Imaginales mettra cette année la Suisse à l’honneur.  Près de 300 auteurs et illustrateurs sont attendus à cet évènement inscrit dans les gènes de la cité vosgienne.

Oubliez le réel. Durant 4 jours (du 18 au 21 mai), Épinal va endosser son costume de cité de l’imaginaire, et même des imaginaires. Un genre qui a le vent en poupe, comme en témoignent les séries TV à succès – le phénomène Game of Thrones en tête – et autres films qui y sont consacrés, et auquel la littérature donne abondamment la parole. Ça tombe bien car il sera beaucoup question de livres au cours de ce festival bien implanté dans la capitale vosgienne. Depuis leur création en 2002, les Imaginales ont vu croître leur notoriété, au point d’être reconnues comme un des principaux salons internationaux consacrés à la littérature de l’imaginaire, à commencer par la fantasy.

Pour cette 16e édition, les amateurs auront à nouveau l’embarras du choix, sous le thème « Destinations », avec pour paradigme le voyage sous différentes formes (initiatique, intérieur, spatial et temporel). L’embarras du choix, mais aussi des rencontres, la manifestation jouant à fond la carte de l’échange et de la proximité avec les invités, à l’image du speed dating permettant à des auteurs en herbe de rencontrer des éditeurs, dans le but de les convaincre.

Reconnu comme un des principaux salons internationaux consacrés à la littérature de l’imaginaire, à commencer par la fantasy.Plus de 300 auteurs et illustrateurs venus du monde entier sont attendus à ce millésime ouvert à un large public et aux multiples facettes, du fantastique à la science-fiction, en passant par les contes et légendes, le roman historique ou encore la bit-lit, aussi appelée fantasy urbaine, dont le principal but est de divertir. Plusieurs animations permettront d’accéder à cet univers populaire qui a aussi vocation à faire réfléchir, en particulier quand des écrivains s’interrogent, sous le masque de la fiction, sur l’avenir des nations… Pêle-mêle : des conférences, des expositions (dont une consacrée aux films de genre réalisés avec de petits moyens et tombés dans l’oubli), des cafés littéraires, des tables-rondes, etc.

Comme il le fait depuis 2013, le festival mettra à l’honneur un pays en phase avec ce royaume foisonnant. Après l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis, c’est la Suisse qui débarquera sur les bords de la Moselle avec quelques représentants, dont Georges Panchard, qui s’était fait remarquer avec son premier roman Forteresse.

A noter que le parc du Cours, port d’attache principal de ce grand rendez-vous, accueillera en parallèle un autre festival, où le corps sera cette fois mis de l’avant. La 5e édition des Rencontres de Body Painting France, plus importante manifestation du genre dans l’Hexagone, aura lieu le dimanche 21 mai. La veille, les prix Imaginales seront remis aux meilleures œuvres de fantasy dans plusieurs catégories. Collégiens, lycéens et écoliers feront de même les 18 et 19 mai en désignant leurs coups de cœur. L’occasion pour les organisateurs de rappeler que ce festival singulier vise aussi à donner le goût de la lecture.

Du 18 au 21 mai à Épinal
Pour tout connaître de la programmation www.imaginales.fr


5 LIEUX

Les jardins du Cours feront une nouvelle fois battre le pouls de l’imaginaire si cher à Épinal. Voici quelques endroits où aller flâner pour se mettre dans l’ambiance :

Les Magic Mirrors ils seront trois cette année, en provenance de Hollande. Leur déco est à elle seule une invitation au voyage ! C’est entre leurs murs qu’auront lieu les cafés littéraires, les remises de prix, les concerts, les spectacles et les lectures.

L’Espace Cours ce bâtiment lumineux habitué aux tables-rondes et conférences-débats accueillera pour la première fois les auteurs de BD contaminés par l’imaginaire, autour d’une librairie témoignant de la vitalité du genre.

La Yourte du Conte si vous aimez les légendes et les épopées, c’est le lieu idoine depuis 2015.

La Bulle du Jeu les amateurs de jeux d’imaginaires, petits et grands, auront l’embarras du choix dans cet espace où des bénévoles enchaîneront les démonstrations.

La boutique on y trouvera des spécialités locales, mais aussi, entre autres, les mythiques images d’Épinal et les affiches et produits dérivés de l’édition 2017.