Leur groupe a 20 ans mais leur compteur personnel plus du double. Qu’importe les rides et le bide, les 4 membres d’ Acoustic Affinités n’ont rien perdu de leur verve et de leur passion pour la musique. La preuve avec un 4e album intitulé L’Éternité, plus un jour, qu’ils dévoileront le 13 mai devant leurs partisans à Saint-Avold.

Des rides en plus et du bide. Au sein du quatuor d’ Acoustic Affinités, les années passent et la silhouette trépasse. Ainsi va la vie. Pas de quoi en faire un drame. En revanche, il y avait matière à en faire une chanson sous le signe de l’auto-dérision. Intitulée J’prends du bide, elle apparaît sur leur 4e album, L’Éternité, plus un jour. Une excellente manière de détendre l’atmosphère dans un monde tendu comme un string. « J’vais finir avec le profil d’un menhir ou d’une bouteille de Perrier. » Les fameux abdos Heineken. Le clip de cette pièce anti-morosité devrait bientôt être dévoilé.

De tous les disques de la formation enracinée en Moselle-Est, avec pour bastion Saint-Avold, celui-ci est le plus dense. Quinze titres qui tirent leur jus de la vie de tous les jours, mais aussi de l’actualité, le couteau aiguisé de l’engagement bien calé entre les dents, que l’on pense par exemple à Objecteur de croissance (haro sur le capitalisme débridé) et De gauche à droite, un tacle adressé à la classe politique, dont le spectacle actuel sur fond de Présidentielles déprime Jean-Marc Letullier et sa bande. « Le climat est pollué par les affaires et nos dirigeants ne sont plus à la hauteur des enjeux », tance l’auteur et interprète.

Pour donner un corps à cet opus conçu dans le studio Crazy Sound, basé à Biding, le club des 4 n’a pas lésiné sur les heures de répétition, fourrageant ici et là en quête de nouvelles sonorités. « On a pris le temps de tester de nouveaux mariages », glisse le chanteur. D’où notamment des traces de mandoline et de banjo dans les arrangements. Pour célébrer ses 20 ans, Acoustic Affinités a aussi pu compter sur des collaborations de taille, à commencer par Christian Décamps, figure de proue du groupe de rock progressif Ange, qui intervient sur le morceau Objecteur de croissance.

Des collaborations de taille, à commencer par Christian Décamps, figure de proue du groupe de rock progressif Ange.En évoquant ce chapitre, Jean-Marc Letullier se pincerait presque pour y croire : « Il y a 30 ans, je jouais leurs chansons sans me douter qu’un jour leur leader charismatique accepterait de reprendre une des miennes. C’est une belle reconnaissance pour nous et presque un rêve de gosse qui se réalise pour moi. » Même satisfaction teintée de respect en citant le violoniste manouche Dorado Schmitt, autre artiste renommé qui a aussi accepté l’invitation des Naboriens, sur la pièce J’prends du bide.

Le 13 mai prochain au Centre culturel Pierre Messmer de Saint-Avold, l’heure sera venue de célébrer la venue du nouveau bébé, en compagnie de quelques invités surprise. Vingtième anniversaire oblige, le clan a décidé de ne pas faire les choses à moitié avec un tour de chant comprenant la totalité du dernier opus, ainsi que quelques grands classiques comme Le blues du banquier, tiré du 3e album Moi j’en veux plus. Les «  4 poireaux », pour reprendre une de leur expression fétiche, ont également choisi de mettre l’accent sur la dimension visuelle en projetant sur un grand écran des images se rapportant à une partie de leur répertoire.

Quant au titre qui devrait faire mouche, il y a fort à parier que ce sera On se sent bien, conçu comme un hommage à leur public. Extrait : « Avec vous ça bouge, ça frappe des mains, ça envoie du lourd, au premier refrain, ça passe au rouge, ça ne pense pas au lendemain, voilà pourquoi, nous avec vous on se sent bien… » Pour Jean-Marc Letullier, il n’y a pas meilleure récompense qu’une salle à l’unisson : « Quand des gens préfèrent le spectacle vivant au spectacle hypnotique des écrans, c’est déjà une victoire. Et quand ils reprennent un refrain ou tapent dans leurs mains, c’est un moment de magie qui s’installe. » Gageons que le 13 mai, elle sera une nouvelle fois au rendez-vous.

Toutes les paroles sont disponibles sur leur site
www.acoustic-affinites.com