Lisa est en mission en Afghanistan pour l’année danoise. Elle rentre d’urgence au Danemark au chevet de sa jeune sœur. Alors qu’elle remonte les fuseaux horaires, Lisa raconte son histoire. Un passé lourd à porter : dans la ferme familiale au bord de la faillite, une mère manipulatrice et dépressive, un père violent. Mais surtout quatre frères et sœurs liés par un même combat : survivre, à la guerre comme dans la vie. « Ma mère ne parle pas à mon père, et mon père ne parle à aucun d’entre nous. (…) Nous sourions avec douceur à notre mère, elle nous sourit tendrement. Mais elle pleure quand même, ça et là ». « Cette histoire est inspirée de ma propre enfance. J’ai moi-même grandi auprès d’une mère instable et d’un père violent. Écrire a été éprouvant mais également nécessaire », souligne l’auteure de ce roman poignant mais jamais « dégoulinant ». Anne-Cathrine Riebnitzsky est née en 1974, au Danemark. Elle a travaillé, entre autres, à l’ambassade du Danemark à Moscou avant d’être envoyée en Afghanistan, en 2007, comme soldat puis comme conseillère auprès du ministère danois des Affaires Etrangères. Elle a publié, en 2010, un essai portant sur son travail avec les femmes afghanes. Ce premier roman, a décroché le prix des libraires danois, en 2013 et a été élu meilleur roman de l’année par le journal quotidien Politiken.