(©DR)

Les jam-sessions organisées par les jazzmen Julien Petit et Pierre Cocq-Amann sont de retour à l’Urban Club après la fermeture du café-concert La Scène. Les Urban jams se dérouleront en deux temps : un concert avec un groupe invité, puis une scène ouverte où l’improvisation et l’esprit des bœufs entre amis est de mise. Pour la première soirée, le duo a décidé de frapper fort, avec la présence d’un big-band. « Nous avons envie de faire vivre le jazz à Metz, et de le mettre à la portée de tous, indique Pierre Cocq-Amann. Il s’agit donc de combler un vide culturel avec un lieu où échanger, improviser, apprendre : c’est un esprit qui a toujours été perpétué par les jam-sessions. » Un thème sera lié à chaque concert, dédié à un style particulier ou sous forme d’hommage à une figure emblématique du jazz. Saxophonistes et multi-instrumentistes, Julien Petit et Pierre Cocq-Amann font preuve d’un appétit musical dévorant et cultivent un goût tout particulier pour la diversité : fanfares, musiques du monde, électro, fusion, ou même cabaret tsigane et hip-hop, ils ne se fixent aucune frontière. En 2014, ils se sont retrouvés sur l’album Sax appeal. S’ils sont programmateurs, et parfois interprètes lors des Urban jams, l’objectif reste avant tout de mettre en avant la scène locale,varier les esthétiques, et de convaincre les jazzmen de tous âges et de tous niveaux à se rejoindre sur scène.

Tous les premiers mardis du mois à l’Urban Club, 16 rue des Clercs
Première Urban Jam le mardi 8 décembre à 20h30