(© Philippe Levy-Stab)

MARLY JAZZ FESTIVAL DU 18 AU 21 MAI 2017

Jazz + violon = Didier Lockwood. En France et même au-delà, l’équation est imparable et se résout sans équivoque. Même si l’homme a visité, en 40 ans de carrière, à peu près tous les genres, de ses débuts avec le groupe rock Magma en passant par ses compositions classiques, les musiques de films ou la musique électronique, on se souvient peut-être avant tout qu’il a été le compagnon de route de monuments tels que Michel Petrucciani, Henri Texier, Martial Solal, Miles Davis, Dave Brubeck ou Marcus Miller. Sa virtuosité et son goût pour un lyrisme maîtrisé l’ont amené à être reconnu aussi bien par ses pairs que par les plus grandes institutions et le grand public.

À Marly, il sera accompagné par son ami le pianiste italien Antonio Farao, habitué de ses quartets aux côtés d’André Ceccarelli, Daryl Hall ou Jean Pierre-Arnaud. Une formation privilégiée pour les deux hommes, à géométrie variable, qui sera constituée ce soir-là par le contrebassiste Martin Gjakonovski et le batteur Gary Husband.

Dimanche 21 mai en deuxième partie de soirée