(©DR)

Se nichant dans les recoins sombres d’un folk-rock à vif traversé d’éclats de lumière, Angel Olsen, qui a débuté sa carrière dans le punk chrétien puis comme choriste au sein du groupe Mekons de Bonnie Prince Billy, s’affirme avec My woman comme une conteuse inspirée. Sa voix sait se faire vaporeuse et mystique (Intern), rock et affûtée (Shut up kiss me), profonde et déterminée (Not gonna kill you)… un ange tombé sur la Terre, qui flotte parmi les lueurs et les nuages de poussière d’une folk creusant sans relâche les corps et les esprits.