(© DR)

CYCLE URBAN À LA PHILHARMONIE LUXEMBOURG

Anne De Keersmaeker dérange. La chorégraphe belge, passée par le ballet classique avant de fonder sa propre compagnie, Rosas, en 1983, est connue pour ses compositions complexes, à la précision quasi-mathématiques. L’ancienne élève de Maurice Béjart, considérée comme une des principales représentantes de la danse moderne, sera de passage au Luxembourg en mars 2018 pour présenter sa nouvelle version de La Nuit transfigurée d’Arnold Schönberg, composée en 1899 à partir d’un poème de Richard Dehmel.

Celle qui a fait entrer la danse dans des musées, notamment le Centre Pompidou de Paris, avait déjà chorégraphié cette œuvre en 1995 à l’opéra de Bruxelles, dans une version grand format. Cette fois, elle resserre le cadre en se focalisant sur la théâtralité du duo. Cette histoire d’amour osée et romantique sera à vivre pour la première fois avec un orchestre live. Ce dernier, nul autre que l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, sera dirigé par Alain Franco.

Le 2 mars 2018, à 20h, dans le Grand Auditorium