SORTIE LE 3 MAI 2017

Le super-héros à la sauce spaghetti est arrivé, et on le doit à Gabriele Mainetti. Rompu aux courts-métrages, son plus récent, Tiger Boy, ayant été nominé aux Oscars 2014, le cinéaste italien revisite le genre en signant un premier film bien pourvu en humour et en humanité, un film qu’il situe « entre Pasolini et la science-fiction ».

On l’appelle Jeeg Robot a récolté de nombreuses distinctions dont 7 David di Donatello (les Césars italiens), mais aussi le Prix du jury au dernier festival de Gérardmer. On y découvre comment un délinquant raté, interprété par Claudio Santamania – qui a prêté au passage sa voix au Batman de Nolan – va se retrouver doté de pouvoirs surnaturels après avoir été au contact d’une substance radioactive, alors qu’il tentait d’échapper à la police. De nouvelles aptitudes qu’il décidera de mettre au service de ses activités criminelles, avant de rencontrer Alessia (Ilenia Pastorelli), une jeune fille fragile et perturbée, persuadée qu’il est l’incarnation de Jeeg Robot, héros d’un manga japonais présent sur Terre pour sauver le monde.