(© 123RF)
La majorité des salariés du Grand Est aiment leur job mais pas forcément les conditions dans lesquelles ils bossent, confirme une grande enquête sur le travail menée par la CFDT.

« Parlons travail ». C’est le nom de la grande enquête effectuée par la CFDT avec pour ambition de connaître les vraies préoccupations des travailleurs, de casser les préjugés et d’inventer de nouvelles solutions. 200 000 personnes au niveau national dont près de 17 000 dans le Grand Est. Qu’en disent les sondés de la région? La CFDT met en avant 7 grands enseignements.

1- Les répondants aiment leur travail. Ils sont 81,4% à le dire. Près de 4 sondés sur 10 indiquent même qu’ils continueraient à bosser s’ils gagnaient au Loto.

2- « Ensemble on travaille mieux ». 68,6% ne sont pas d’accord avec l’affirmation suivante : « Au boulot, soit tu marches sur les autres, soit tu te fais marcher dessus ». Globalement, pour 74,9 % des répondants, les relations avec leurs collègues sont cordiales ou même formidables.

3- 34,1 % des répondants considèrent que leur travail nuit à leur santé, voire même, pour 13,1 %, les délabre. 4 sondés sur 10 disent également ressentir souvent des douleurs physiques à cause de leur travail.

4- Trop de travail tue le travail. 56 % des personnes interrogées affirment que leur charge de travail est excessive. « Assez logiquement, l’enquête montre que l’une des causes des problèmes de santé engendrés par le travail est son intensification et sa charge excessive », précise le document.

5- Autre source de mal-être au travail, le manque d’autonomie. 80,6 % des répondants préféreraient plus d’autonomie à plus d’encadrement. Un tiers a même le sentiment d’être une « machine ».

6- Le management à la peine. 54,3 % des répondants disent ne pas pouvoir compter sur l’aide de leur supérieur. Une grande majorité, (64,9%) estime d’ailleurs que ne pas avoir de manager ne changerait rien à leur travail voire qu’ils travailleraient mieux sans pour 25,4 %.

7- Un besoin de se faire entendre et écouter. 77,1 % des répondants veulent participer davantage aux décisions importantes qui affectent leur entreprise ou administration.

Et maintenant ? « Les résultats de l’enquête vont permettre à la CFDT d’appuyer ses revendications et d’en construire de nouvelles dans les semaines et les mois à venir », précise le syndicat. Tous les résultats de l’enquête Grand Est sont disponibles en ligne parlons_travail