Alors que la compétition entre les territoires va s’aviver, Patrick Weiten, député et président du Département de la Moselle, a lancé une « démarche d’attractivité de la Moselle ». Une stratégie résolument collective.

« La Moselle, la Lorraine et la Région Grand Est (ce nom devrait être officiellement le sien dans 48 heures, sont et seront confrontées à des mutations importantes de leur environnement, ainsi qu’à une élévation du niveau de compétitions entre territoires dans les domaines économique et touristique. Le renforcement de notre attractivité constitue donc un enjeu qui doit nous encourager d’abord et surtout à valoriser nos atouts, à promouvoir nos forces, et à vaincre nos faiblesses », a indiqué Patrick Weiten, député de la Moselle et président du Conseil Départemental de la Moselle à l’occasion du lancement de la démarche d’attractivité de la Moselle, le 27 avril dernier. Une démarche qui concerne l’ensemble des domaines constitutifs de la vie économique, industrielle, entrepreneuriale, sportive, culturelle, universitaire, touristique, associative des territoires, tant dans l’espace public que dans la sphère privée. Le président Weiten a également beaucoup insisté sur une démarche « partagée » qui associe l’ensemble des acteurs concernés : les territoires, les agences œuvrant déjà en Moselle au profit du développement économique, les acteurs socio-économiques, les autres assemblées départementales de Lorraine sans oublier la Région Grand Est… « Je lance un appel à la mobilisation générale », a souligné Patrick Weiten. Un calendrier est défini. Une Agence d’attractivité devrait voir le jour avant la fin de cette année en fusionnant Moselle Tourisme et Moselle Développement (agence économique du Département). 2017 sera l’année de mise en œuvre du plan d’actions établi et partagé avec l’ensemble des acteurs. « Je souhaite que 2017 voit l’élaboration puis la création d’une marque partagée pour l’attractivité. Celle-ci deviendra, grâce à nos actions communes, le marqueur principal de notre Département et de la Lorraine en pleine mutation ».