D’ici le 1er octobre 2016 la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine aura un nouveau nom. Alors ça phosphore sec, avec plus ou moins de poésie. Avec raison d’ailleurs car un nom c’est important, faut que ça tienne en bouche, que cela sonne bien à l’oreille, que ça parle, que ça dise quelque chose de l’identité sans oublier, aussi, qu’il convient de veiller à ce qu’il ait aussi du panache quand il s’agira d’appeler ses habitants. Chamalo (on cumule les premières syllabes) c’est sympa et sucré mais pas franchement flatteur sur le plan du dynamisme. Alca, c’est bref et sec comme un coup de trique mais cela ne dit absolument rien du territoire. Et puis, se présenter comme étant Alcarien, c’est pas… Pour peu que votre interlocuteur soit un microbe dur de la feuille et ça va partir en vrille. Oui, c’est vrai, un Alcalin ou une Alcaline, c’est à fois tendre, dynamique et plein de promesses mais là encore inopérant en termes de visibilité. Austrasie, Région Grand-Est, Région Grand-Est Europe et même un solennel Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine sont également régulièrement cités. La population est conviée à donner son avis.