Tag "GRAND-EST"

METZ EN VOIE DE BANALISATION ?

(© Aziz Mébarki) Un énième livre sur Metz ? Pas vraiment. Une certaine idée de Metz, dont l’auteur Jérémy Aldrin est président au conseil municipal du groupe d’opposition Rassemblement pour Metz, est un mélange inhabituel, fait d’allers-retours, entre rappels historiques et idées pour demain. Plusieurs faits historiques et grands personnages, reliant Metz à la grande Histoire, sont remémorés et servis avec passion : Metz l’européenne, Metz la martiale, Metz et Verlaine, Tocqueville…

UN MESSIN PRÉFET DU GRAND EST

(© DR) Dans la préfectorale, il est rare qu’on se pose les questions ainsi. La nomination d’un Messin préfet du Grand Est n’est probablement pas un signe de rééquilibrage entre Strasbourg et Metz, perdant son statut de capitale de région à la suite des fusions. Le nouveau préfet de la Région Grand Est, par ailleurs nouveau préfet du Bas-Rhin, est certes natif de Metz, il est surtout un haut fonctionnaire

LA QUESTION QUI TARAUDE

(© DR) Les résultats de la présidentielle et des législatives auront-ils une incidence sur les élections sénatoriales du 24 septembre ? Onze mandats de sénateurs seront renouvelés en Lorraine (départements 54, 55 et 57). Dans les états-majors, certains se posent la question : le vent du « dégagisme » et du « jeunisme » soufflera-t’il sur les grands électeurs (élus constituant le corps électoral des sénatoriales) ? Quelques sénateurs ont de la bouteille, à commencer par les deux anciens présidents

MACRON ET LES VALOISINS

(© DR) André Rossinot, président de la Métropole du Grand Nancy, parle d’un « bel hommage ». Laurent Hénart, maire de Nancy (notre photo), évoque « une reconnaissance du dynamisme de la ville ». C’est à Nancy que vient de se tenir le premier séminaire gouvernemental décentralisé. Certains notent la concordance avec la tenue du Forum mondial des matériaux, réunissant chefs d’entreprise, élus, experts, chercheurs. On peut aussi y voir un gros clin d’oeil

EMPORTÉS PAR LA FOULE

(©DR) Les temps changent. Jadis, trois couleurs résumaient les résultats des législatives : le rose des socialistes, le rouge des communistes, le bleu de la droite, avec une nuance de bleu clair pour les centristes ou divers-droite. Mais ça, c’était avant. Il faut désormais compter avec un arc-en-ciel chargé. Se sont invités des rosés blanchis, des marrons tendance palot, des jaunes dorés… Le chamboule-tout LREM est aussi passé par la Lorraine. Combien

LE BILAN ÉCONOMIQUE DU GRAND EST EN 2016

(© 123RF) Courant mai, l’Insee a publié sa note de conjoncture dédiée au bilan économique de la région Grand Est en 2016. Principaux enseignements… Emploi salarié L’emploi salarié des secteurs principalement marchands du Grand Est a, pour la première fois depuis 2010, progressé : + 0,7 %, soit près de 8 300 créations nettes d’emplois. Cette hausse s’appuie sur le secteur tertiaire marchand dans lequel l’emploi augmente de 1,3 % hors intérim, soit

GRAND EST 6,5 MILLIONS POUR LES ENTREPRISES

(©DR) Le 27 avril dernier, la Commission permanente du Conseil régional du Grand Est a attribué près de 6,5 millions d’euros pour soutenir 180 dossiers économiques innovants pour le territoire et son développement. Au registre des grosses enveloppes, plus de 1,1 million d’euros est déployé pour soutenir le programme d’actions des six CRITT-CRT du territoire alsacien pour le 1er semestre 2017 et des subventions d’un montant global de 934 000 euros

L’IMPOPULISTE

(© Vianney Huguenot) L’ancien ministre de l’Industrie et maire de Saint-Dié-des-Vosges, Christian Pierret, remonte sur scène. On ne l’avait pas entendu depuis son retrait de la vie politique, en 2014. Il réapparaît avec un livre argumenté, Réinventer la social-démocratie, à rebours des populismes et à mi-chemin entre le traité philosophique et l’essai politique. Ils auraient pu la jouer provoc’, titrer « Mon amie la finance », Christian Pierret et son co-auteur Philippe

LÉGISLATIVES – PS DANS LE BROUILLARD

(© DR) Marine Le Pen est arrivée en tête dans 15 des 21 circonscriptions lorraines lors du premier tour de la présidentielle. Compte tenu de leurs bons résultats, du côté des « Insoumis » comme d’En marche!, on se sent certainement pousser des ailes. Tout cela fait que, vues depuis le camp PS, qui doit également digérer un sérieux revers avec l’échec d’Hamon, les législatives baignent dans un épais brouillard.

LUI BARRER LA ROUTE

(©DR) Marine Le Pen a séduit les électeurs du Grand est lors du premier tour de la présidentielle. À gauche comme à droite ou au centre, les élus invitent à lui barrer la route, en votant pour Macron. Hormis les grandes villes qui ont préféré Macron, le Grand Est a largement voté en faveur de Marine Le Pen lors du premier tour de la présidentielle. Dans certaines communes de Lorraine