Tag "PHOTOGRAPHIE"

LA GUERRE EN FACE

(Anja Niedringhaus © Droits Réservés) Être photographe de guerre est un métier dangereux, Anja Niedringhaus l’a malheureusement appris  à ses dépens : en 2014, la célèbre reporter allemande meurt sous les balles en Afghanistan. À Sarrebruck, la fondation Stiftung Demokratie Saarland lui rend hommage à travers une exposition de ses clichés à la fois pudiques et emplis d’émotion. Ici, pas de scènes de combat proprement dites, Anja Niedringhaus ne cherche pas à

D’UNE ÉLÉGANCE RARE

(© Pascal Bastien) Dans le monde des artistes photographes, le Déodatien Philippe Colignon s’est taillé la réputation d’un homme discret, sensible… et incontournable. Il a travaillé avec Michel Butor, André Villers, Benoît Duteurtre, Jean Malaurie ou Jean Bazaine. Sa dernière aventure l’entraîne entre les lignes d’une romancière. Une exposition et un livre sublimes sont nés de cette rencontre. « S’il avait été méchant, Philippe Colignon aurait fait une immense carrière ».

NUIT AMÉRICAINE

(© Aude Moreau THE END int the background of Hollywood_video_2015) L’exposition La Nuit politique d’ Aude Moreau présente un travail filmique, photographique et sonore effectué par l’artiste dans des villes telles que New York, Los Angeles, Montréal et Toronto. L’architecture habitée par la nuit, l’activité humaine et l’éclairage artificiel dévoile une partie de l’identité de ces villes américaines. Public et privé, réalité et fiction, art et économie de marché, autant

MISES EN BOUCHE

Le design culinaire constitue le terrain de jeu de l’exposition Tempting art, qui le sort des cuisines en proposant à vingt-deux architectes, publicitaires, photographes, peintres, designers industriels ou encore artistes versés dans l’art du fooding d’imaginer un plat : l’exposition, à l’initiative de Maurizio Galante et Tal Lancman, souhaite à la fois étonner, amuser et interroger sur les formes et leurs sens, à travers ces créations audacieuses et insolites destinées à ravir

« DÉAMBULATION EN FORÊT PERSONNELLE »

(Les eaux de mon regard, Vincent Gagliardi, 2016 © Jacqueline Trichard) Trois questions à l’artiste lorrain Vincent Gagliardi dont l’exposition Les murmures incertains est à découvrir, à Metz, à l’Arsenal, jusqu’au 18 septembre. Que découvre le public lors de cette exposition ? Il va découvrir un espace photographique, très différent des expositions habituelles de l’Arsenal. C’est à la fois très étonnant et très surprenant, un point de vue intelligent qui utilise le

REVISITER LE LABYRINTHE

(©DR) Passionné par la face cachée des villes et celle des images, Didier Grasiewicz a exploré Chicago à travers sa photographie augmentée, analysée, manipulée par la main et l’ordinateur et visitée par les symboles. Ce féru d’architecture multiplie les dimensions autour de ces formes monolithiques au sein d’une série inédite pour la galerie messine Art’gone. Didier Grasiewicz a des images plein la tête, un appétit permanent de formes, d’esthétiques et de connaissances, des

CLICHÉS SOUS-MARINS

(©DR) Du 4 au 29 avril, le centre culturel de Worms en Rhénanie-Palatinat montre les clichés aquatiques du photographe Konstantin Killer. Equipé d’un objectif spécial pour immortaliser les fonds sous-marins, Killer a parcouru le monde. L’exposition qui lui est consacrée montre non seulement différents types de motifs – paysages, animaux, portraits – et différents types de techniques, du gros plan au grand angle, mais aussi les nombreuses facettes d’un élément : l’eau.

MOMENTS PHOTOGRAPHIQUES

(© FIONA _TAN _Vox_Populi_Tokyo-1) L’exposition Geography of time réunit une dizaine d’œuvres réalisées par l’artiste Fiona Tan, mêlant photographie et vidéo. L’exposition interroge notre relation à l’image, à travers tout ce qu’évoque ces représentations a priori hors du temps : pour l’artiste, dont certains portraits évoquent la peinture flamande, mémoire personnelle et collective, passé et présent s’entremêlent, livrant leur propre « géographie du temps ». Pour l’artiste, celui-ci est un outil destiné à modeler

VOYAGE SOUS LA SURFACE

L’exposition commune Vue d’artiste/Vie d’atelier est une coproduction de la Ville de Montigny-lès-Metz et de Metz en Scènes qui met en perspective le travail du peintre André-Pierre Arnal, que l’ethnologue Philippe Geslin a suivi pendant trois ans. Ce dernier expose à l’Arsenal son travail photographique, où il tente de capturer quelques instantanés du processus créatif et du monde du peintre, acteur du mouvement Supports/surfaces, dont une large rétrospective des œuvres est présentée dans le