(© C. Berger)
Collèges passifs, jardins partagés, aires de covoiturages multimodales, sensibilisation à l’environnement… Le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle multiplie les initiatives responsables en matière de transition énergétique.

« Notre approche en matière de transition énergétique est ambitieuse mais elle se caractérise par son pragmatisme. Dans chacun des champs qui relève de notre compétence, nous développons des projets très concrets qui favorisent des avancées positives et mesurables », explique Audrey Normand, vice-présidente déléguée à l’agriculture et à l’environnement au conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. Avec son Plan Collèges Nouvelles Générations, le Département investit dans les collèges afin de les transformer en des établissements passifs ou à « énergie positive ».

En septembre prochain, à Nancy, le collège Jean-Lamour, le premier collège passif du département, ouvrira ses portes. « Ce Plan est vertueux sur le plan écologique mais également d’un point de vue économique. Depuis 2012, il nous a permis de réduire notre facture énergétique de 160 000 euros par an », précise la vice-présidente. En collaboration avec ces établissements scolaires, le Département pilote également une opération visant à favoriser la consommation de denrées alimentaires issues de l’agriculture locale dans les cantines. L’objectif est de parvenir à ce que le circuit court alimente les cantines à hauteur de 20% en « matières premières », d’ici 2021.

Dans un registre différent, le conseil départemental qui est labellisé Territoire à énergie positive pour la croissance verte, par le ministère de l’Environnement, – ce qui lui permet de bénéficier de financements sur des projets-, a engagé une importante étude visant à optimiser son offre dans le domaine du covoiturage et de l’intermodalité. Des initiatives originales ont aussi été prises dans des domaines comme l’agriculture urbaine, par exemple, en favorisant la multiplication de jardins partagés et de bacs Incroyables Comestibles où poussent des légumes et des fruits accessibles à tous. « Nous veillons également à sensibiliser le public à l’environnement au travers des 160 animations développées par la Cité des paysages de Sion, chaque année », conclut Audrey Normand, non sans souligner qu’au quotidien, le Département s’attache, à adopter un comportement citoyen exemplaire.