La banlieue américaine, ses familles névrosées, l’ennui pathologique et le conformisme qui étouffe sa jeunesse : c’est l’univers de Beverly, suite de récits imaginés par l’américain Nick Draso. Un univers largement exploré par Adrian Tomine dans son dernier ouvrage Les Intrus, auquel Beverly, avec son esthétique de brochures d’urgence d’avions de ligne, fait furieusement penser. Les esprits de Daniel Clowes et Chris Ware planent aussi sur cet album, qui parvient néanmoins à s’imposer au-delà des références. Humour féroce, sinistrose ambiante et rire jaune achèvent… de nous convaincre.