Breaking news
  • No posts where found

Expo

FAUCHÉ EN PLEINE ASCENSION

C’est l’histoire d’un peintre talentueux que retrace l’exposition du Musée de la Sarre jusqu’au 5 juillet. Celle d’Albert Weisgerber, tombé trop tôt sur un champ de bataille de la Première Guerre mondiale. Comme tant d’autres artistes, Albert Weisgerber n’a pas survécu à la Première Guerre mondiale. Le 10 mai 1915, le lieutenant rendait son dernier souffle sur un champ de bataille, à l’âge de 37 ans. Pour marquer le centenaire de

MURS MÛRS

Du 4 mars au 5 octobre, en partenariat avec divers lieux messins, le Centre Pompidou-Metz présente une rétrospective de l’œuvre de Tania Mouraud. L’objectif étant de présenter une artiste iconoclaste désireuse d’extraire l’art de ses carcans. Cette exposition inédite se déploiera, dès le 27 juin, dans toute la ville. Il s’agit là de la première exposition monographique de l’artiste française, qui s’affranchit depuis maintenant plus de 50 ans de tout dogme en

CHERCHEUR D’OR

Le Château de Courcelles à Montigny-lès-Metz accueille une rétrospective composée d’une cinquantaine d’œuvres du peintre Dominique Mulhem, plongé depuis les années 70 dans l’exploration d’un hyperréalisme troublant. Regarder une œuvre où un visiteur regarde une œuvre, « en ne sachant pas, si, à cet instant, une autre personne nous regarde, regardant… » : les séries Appropriation art et le Musée Imaginaire de Dominique Mulhem reflètent bien la sensation de vertige suscitée par ses peintures hyperréalistes, réalisées

RÊVES RÉVÉLÉS

Patricia Gérardin se consacre à la création mais aussi au partage : après avoir ouvert la Bottega à Metz, atelier et lieu d’exposition partagé dédié à la gravure d’art, elle s’efforce de mettre en lumière le travail des autres à travers l’organisation d’expositions et de l’événement Parcours d’artistes. Le lieu est exigu, un couloir niché entre deux immeubles de la rue Taison, où se diffuse une légère odeur d’acide. Patricia Gérardin partage la Bottega,

TOURMENTS FATALS

« Les histoires d’amour finissent mal, en général », dit la chanson. Pour sa nouvelle exposition, le Musée de l’image d’Épinal surprend avec Tourments, véritable parcours au fil de nos mythes et de nos arts. En compagnie de Cristina Lucas, les grands couples d’amoureux ont envahi le musée avec romans, sculpture, opéra…et images. À voir jusqu’au 15 mars 2015. «Étonnez-vous » est l’exorde que l’on trouve lorsqu’on arrive sur le site internet du Musée de l’image

VOYAGE SOUS LA SURFACE

L’exposition commune Vue d’artiste/Vie d’atelier est une coproduction de la Ville de Montigny-lès-Metz et de Metz en Scènes qui met en perspective le travail du peintre André-Pierre Arnal, que l’ethnologue Philippe Geslin a suivi pendant trois ans. Ce dernier expose à l’Arsenal son travail photographique, où il tente de capturer quelques instantanés du processus créatif et du monde du peintre, acteur du mouvement Supports/surfaces, dont une large rétrospective des œuvres est présentée dans le

MÉTAL HURLANT

Du 5 décembre 2014 au 27 avril 2015, dans le cadre des commémorations de 14-18, le Musée de l’Histoire du fer présente Le fer en guerre, armement et équipement du soldat pendant la Grande Guerre. Au détour d’un parcours dans ses collections, cette exposition retrace l’épopée du matériau fer dans cette première grande course aux armements que fut le premier conflit mondial. Car l’Homme est un loup pour l’Homme, parmi les usages du