Musique

Creatures – Rone / InFine

Depuis Spanish Breakfast en 2009, Erwan Castex n’a cessé de peaufiner ses petits monstres bienveillants : avec Creatures, il continue à nous envelopper de ses nuées électroniques avec un disque apaisant et voyageur, en partie inspiré par ses longs trajets sur les routes américaines à l’occasion de sa tournée en 2014. Un album intimiste, mais aussi très ouvert : François Mary de François and the Atlas Mountains, Bryce Dessner de The National, le trompettiste

Ibeyi – Ibeyi / XL recording

À 20 ans, les sœurs Diaz font sensation en réalisant un premier album maîtrisé, sans ostentation, où le métissage se fait harmonieux et naturel, notamment grâce à l’expertise du producteur Richard Russel (Damon Albarn, Gil-Scott Heron lors de son bref come-back en 2010). C’est ainsi que le mélange prend : percussions afro-caribéennes, piano, hip-hop, jazz et soul, anglais et langue yoruba (dialecte des esclaves noirs à Cuba) se développent efficacement sur pas

Mockroot – TIGRAN HAMASYAN – NONESUCH RECORDS

Comme l’arbre émergeant d’un lac figurant sur la pochette de son sixième album studio, les racines de Tigran Hamasyan se sont étendues, au fil des ans, dans de multiples directions. « Quoi que nous voulions lui imposer, la nature finit toujours par gagner, commente le pianiste. La technologie nous a mené à des choses incroyables, mais nous aurons toujours besoin d’un noyau d’humanité pour donner du sens au monde ». Adepte de

From darkness – AVISHAI COHEN TRIO

Le nouvel album du contrebassiste israélien n’est que le second interprété en trio, après Gently disturbed en 2008. L’alliance du piano et de la batterie à sa contrebasse est pourtant, selon Avishai Cohen, la formation la plus à même d’exprimer sa musique. Dont acte : c’est aux côtés du pianiste Nitaï Hershkovits, déjà présent sur son précédent album Duende, et du batteur Daniel Dor qu’il livre From Darkness, en puisant comme toujours

NOTES À L’AMÉRICAINE

Giovanni Mirabassi a du talent au bout des doigts et n’a pas sa langue dans sa poche. Le pianiste de jazz italien, qui vit depuis longtemps à Paris, vient de sortir un nouvel album, No Way Out, qui marque la collaboration de son fidèle trio avec le célèbre vibraphoniste américain Stefon Harris. Une réussite ! Ça commence par un clin d’œil. Dans la vie d’un Italien, la séduction a toujours son mot

ROCK À L’ÂME

Plus court, plus dense et surtout plus rock, L’Âme ourdie, le nouvel album du messin Fabergo, se démarque quelque peu de la ligne poétique et satirique des précédents opus, et gagne en maturité sans perdre de son charme.   Dès les première notes d’Écran total, le titre d’ouverture du nouvel album écrit et composé par Fabien Bertrand, on est accueilli par des guitares franches et des paroles scandées avec force : qu’on se

ORIGINAL ET INÉGALÉ

La soirée Live cinéma, orchestrée par la Philharmonie Luxembourg le 20 mars, sera l’occasion de replonger dans la première version cinématographique du Fantôme de l’opéra. L’adaptation de Rupert Julian est considérée, encore aujourd’hui, comme la plus réussie. Son ambiance visuelle et la performance de l’acteur principal y sont pour beaucoup. Le 20 mars prochain, le compositeur Carl Davis accompagnera en direct, à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg, la toute première œuvre

At least for now- BENJAMIN CLEMENTINE – UNIVERSAL

Après avoir quitté Londres pour le pavé parisien, chantant dans le métro avant d’être repéré par les producteurs, Benjamin Clementine nous apporte ce premier album comme un don, fort et entier. Rien à fabriquer ici. On y retrouve Condolence et Cornerstone, deux chansons qui ont fait vibrer le public français ces derniers mois, morceaux de bravoure annonciateurs de la venue d’un nouveau Messie, pieds nus, qui s’est élevé au-dessus des

FAR EAST

Avec Rodéo, son nouvel album, Crick Zachary évoque, entre tendresse, délires et humanisme, ses amours, ses potes, sa jolie vallée du Rupt de Mad, au milieu des effluves de rock et de fumée âcre. Après Différences en 2005, Crick Zachary alias Sébastien Wypasek sort son second album, produit par Louis Ville, son voisin depuis 20 ans au sein du village de Bayonville-sur-Mad, dans la vallée du Rupt de Mad. « Il

LAETITIA SHÉRIFF – Pandemonium, solace and stars

Voix rock confidentielle de la scène indépendante française, Laetitia Shériff s’affirme par sa singularité. Derrière sa douceur plane toujours une basse menaçante. Derrière la fougue de titres saturés de toutes part, les échos lancinants d’un ballade triste ne sont jamais loin. Rayons de soleil et lourds nuages se succèdent, quelques orages retentissent, aucun paysage ne ressemblant à l’autre tout en conservant une belle cohérence d’ensemble. Un disque profond, dense et