Politique

TITANIC TERRITORIAL

Les Maires de France ont peur ! Une formule à la Roger Gicquel que ne renierait sûrement pas Jean-Pierre Pernaud. Les Maires de France ont peur et le font savoir. Ils se font, en ce moment, porte-voix des campagnes et de la ruralité. Ils le font avant que d’être définitivement réduits au silence. Car, ils en sont persuadés, la commune, échelon de base de la démocratie locale, est condamnée à disparaître

« NEE ! »

Dans le cadre du référendum organisé le 7 juin dernier, les Luxembourgeois se sont déclarés opposés à accorder le droit de vote aux résidents étrangers, aux législatives. Le Premier ministre Xavier Bettel qui y était favorable, voit sa cote de popularité, s’effondrer. L’octroi du droit de vote à partir de 16 ans contre 18 ans actuellement. La limitation à dix ans au maximum pour l’exercice d’un mandat ministériel. Enfin, l’octroi du

ANNE GROMMERCH CONFIRMÉE

Avec 53,74% des voix, la députée Anne Grommerch (Les Républicains) a été réélue à Thionville, le 21 juin dernier. Avec 46,26% des suffrages, le socialiste Bertrand Mertz a donc été distancé de près d’un millier de voix. La victoire est nette même si le taux de participation au second tour n’a été que de 51,41%. Pour rappel, Bertrand Mertz qui briguait un second mandat avait été battu de 77 voix,

INVESTITURES RÉGIONALES À DROITE

Nadine Morano, bien qu’elle ait assuré ne pas se présenter à d’autres mandats si elle était élue eurodéputée, vient d’être nommée tête de liste en Meurthe-et-Moselle UMP pour les régionales de décembre. Si la candidate a fait l’unanimité, c’est qu’elle était seule en lice pour l’UMP, tout comme l’est Gérard Longuet d’ailleurs pour la Meuse. Pour former sa liste à parité, la conseillère régionale sortante devra très probablement composer avec

LE DROIT LOCAL EN QUESTION

Le 18 mai, l’avis consultatif rendu par l’Observatoire de la laïcité a suscité une vive réaction des représentants des quatre cultes reconnus d’Alsace et de Moselle : les Catholiques, les deux courants protestants et les Israélites, qui ont immédiatement fait valoir leur mécontentement quant à l’assouplissement de l’enseignement de leur culte qui pourrait résulter du rapport. Dès le lendemain de la parution de l’avis, les représentants des quatre cultes se fendaient d’un communiqué dans

A31 BIS QUI VA PAYER ?

Le débat s’est poursuivi à Thionville et Pont-à-Mousson où les questions de la mobilité et du financement ont été respectivement posées. Selon la DREAL, trois scénarios se dégagent, un financement européen n’étant pas à l’ordre du jour. Première hypothèse : la concession réduite qui prévoit la privatisation du barreau Toul-Dieulouard qui coûterait 800 millions à un milliard aux collectivités et à l’État pour un coût de 1,245 milliard. Deuxième éventualité, estimée à

MUE VÉRITABLE

C’est l’apanage exclusif des grands partis politiques que de parvenir à faire de leur fonctionnement interne un sujet essentiel d’actualité. Le vote sur les motions du Parti socialiste, fin mai, en vue de la tenue du Congrès de Poitiers, début juin, en a été l’illustration. Seuls les 131 000 adhérents rompus aux statuts de leur appareil et les analystes de la vie partisane ont compris la subtile équation de ce scrutin

« LA MEUSE EST UNE TERRE D’AVENIR »

Claude Léonard, médecin et ancien sapeur-pompier volontaire, a été notamment maire de Montmédy, sénateur UMP pour la Meuse, conseiller régional et départemental. Désormais, il préside le Conseil Départemental de Meuse avec une confortable majorité. Vous avez été nommé durant de rapides primaires en interne comme candidat de la droite après avoir présenté votre « projet et vision du fonctionnement ». Quels sont ils ? J’ai en effet proposé aux membres du groupe de la

ÉNERGIE COMMUNE

Maire de Sierck-les-bains depuis 2008, président de la Communauté de Communes des Trois Frontières et Vice-président du Conseil Départemental de la Moselle, Laurent Steichen tient à mettre en valeur les territoires ruraux et les petites communes. À l’heure du projet de loi sur la réforme territoriale, elles constituent selon lui une richesse en termes financiers et humains. Lorsqu’il a décidé de « prendre la municipalité » de Sierck-les-bains en 2008, Laurent Steichen souhaitait « redorer

LA TENTATION D’ORWELL

Il faut faire la guerre au terrorisme parce qu’il est meurtrier et véhicule des valeurs sociales délétères. Mais le terrorisme se doit aussi d’être combattu car il constitue une aubaine pour tous les pouvoirs qui saisissent systématiquement cette opportunité pour accroître le champ de leur contrôle sur les individus. Parce que les États ont comme vocation première de garantir la sécurité et la tranquillité des populations, ils sont légitimes à