Portrait

L’ABBÉ RÉPUBLIQUE

On va me dire de ne pas tout mélanger. D’accord. Mais quand même. On parle souvent – et on a raison – des 80 parlementaires qui refusent, le 10 juillet 1940, d’accorder les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Qui se souvient des 64 parlementaires qui, le 20 mai 1802, s’opposent, contre 211 de leurs collègues, au rétablissement de l’esclavage ? Parmi eux, le Lorrain Henri Grégoire, dit l’Abbé Grégoire. Bonaparte casse

NI DUPE NI SOUMIS

Star du 13 heures et symbole d’intégration réussie, Rachid Arhab a disparu du petit écran depuis de plusieurs années. Dans un livre intitulé Pourquoi on ne vous voit plus ?, il en donne la raison. L’occasion, aussi, d’évoquer son parcours, notamment son enfance et son adolescence passées en Moselle, en vallée de la Fensch. Grand reporter pour les émissions Envoyé Spécial et Géopolis, animateur de J’ai rendez-vous chez vous émission dont il est

MÉTAL ENCHANTÉ

Jean-Pierre Hugon est de ces artisans qui savent allier technologies de pointe et pratiques ancestrales. Qu’il s’agisse de rendre leur lustre d’antan à des monuments du patrimoine artistique et architectural ou de création pure, le métal se fait souple entre ses doigts d’or. C’est que cette matière coule dans les veines de l’artisan. Neveu et petit-fils de forgerons, Jean-Pierre Hugon concède avoir toujours été attiré par le métal. Au sortir

Intacte gourmandise

Bertrand Munier, écrivain régionaliste, partage avec un plaisir non dissimulé tout ce qu’il glane d’informations au gré de ses tribulations de Lorrain passionné. Entre abécédaires politiques, quiz régionaux, livres de recettes et ouvrages historiques, l’auteur et enquêteur récidive avec un nouvel opus gourmand consacré aux producteurs de vins et spiritueux. Tout chroniqueur culinaire lorrain, tout amateur de bonne chère locale, bref, tout gourmet un tant soi peu informé des artisans de bouche

DES CHIFFRES ET DES LETTRES

« Je cultive cette philosophie de la formation interne ». Comme en un vaste jardin où, tout au long de sa carrière, il s’est adonné à chaque carré, Dominique Wein, le directeur général de la nouvelle Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne a évolué au sein d’une maison qui a érigé le mérite en valeur cardinale. Sa passion pour la culture se chargeant du reste, donc de l’essentiel. Des livres. Par dizaines… Le bureau de

LE PHENOMÈNE SÉGUIN

J’ai fait les comptes. J’ai passé quatre heures en tout avec ces cinq Spinaliens. Cinq qui ont côtoyé de près le phénomène Philippe Séguin. Car il s’agit d’un phénomène (« Chose ou personne rare, extraordinaire », in Le Grand Robert). Je ne sais pas ce que le phénomène en question penserait de cette unanimité qui enveloppe son nom mais elle est bien là, s’écoulant avec quelques mots qui viennent et reviennent, têtus,

RITAL SUR LES BORDS

UN LIVRE, UN FILM, UNE CHANSON… Philippe Grégoire, c’est l’histoire d’un Messin accro au handball, qui vibre aussi pour la chanson à texte, le cinéma à l’ancienne, italien et français de préférence, le tout enrobé de théâtre. Chez ce cadre de l’Éducation nationale qui a tâté de la politique locale, la passion est plurielle. Vous voulez faire plaisir à Philippe Grégoire ? Parlez-lui de handball. Effet garanti. Il faut dire que ce cadre de

DE LA TERRE SUR LES MAINS

Bertrand Pancher en pince pour l’environnement. Ceci n’est pas un slogan, mais le quotidien d’un élu qui a placé l’écologie au cœur de son action politique. Pour le député-maire UDI de Bar-le-Duc, il est grand temps de changer « en profondeur notre modèle de société », à travers le prisme de la démocratie participative. Bertrand Pancher est un homme de conviction. De foi aussi. Il faut en avoir pour se jeter dans

TRACES DE LUTTE

Acteur et témoin, observateur concerné, militant pour la sauvegarde de l’industrie minière et sidérurgique en Moselle, l’autodétermination du peuple algérien ou encore en faveur de l’écologie, Pierre Verny a capturé dans ses photographies quarante années d’engagement. Sa passion pour l’image fait l’éloge de la contemplation et de la lenteur, ses clichés constituant autant de traces d’histoires en marche. En 1954, vingt années avant d’acquérir son premier appareil photo, Pierre Verny s’installe

JACQUINOT L’OUBLIÉ

Louis Jacquinot est dans le peloton de tête des grands Lorrains, aux parcours exceptionnels et hors-normes. Pourtant, bizarrement, le Meusien est sorti des mémoires et barbote aujourd’hui dans la multitude des quasi-inconnus. Phénomène injuste et inexplicable. Faites comme moi, prenez votre calepin, allez traîner, demandez ça : « Quels sont les Meusiens célèbres ? » On va vous citer Raymond Poincaré. Normal. Ou André Maginot. Bien. Ou Sophie Thalmann, Miss France en