Portrait

COM & CŒUR

« Conseil en communication, relations publiques, créatrice d’idées et d’optimisme ». C’est ainsi que se présente Flavie Najean, la fondatrice de Flavie Najean Communication, une société vosgienne qui fête prochainement son 5ème anniversaire. C’est à Nancy que Flavie Najean a vu le jour. Mais c’est à Épinal que cette vosgienne « mi-femme, mi-sapin » pour reprendre ses propres termes, vit et travaille depuis des années. Son attachement à la Lorraine est d’autant plus vif qu’elle a expérimenté

« POUVOIR REGARDER SES HOMMES DANS LES YEUX »

93ème Gouverneur de la ville de Metz, le général Patrick Ribayrol incarne une armée moderne, ouverte sur le monde et ses réalités. S’il a choisi le métier des armes pour servir son pays et assouvir son goût pour l’action, il s’est aussi attaché, tout au long de sa carrière, à prendre le temps de la réflexion. « Les soldats d’aujourd’hui doivent, aussi, avoir le  » cerveau agile  » » souligne-t-il. « Il est important d’expliquer aux

« Le Moustaki de l’espace »

J’étais au buffet de la gare, sur un grand tabouret noir, la serveuse remplaçait le rouleau de la caisse enregistreuse, je l’attendais. Elle a dit un truc dans ce genre : « p…, b… de m…, c’est quoi cette s… de rouleau. » Je lui ai répondu par une banalité, quand même frappée au coin du bon sens : « Ah, la mécanique, quand ça ne veut pas marcher, faut pas insister… ». J’avais surtout en tête d’attirer

HYMNE À L’HUMOUR

Nancéien, François Creusot est journaliste. Comme beaucoup, il a été profondément atteint par les attentats de janvier. Comme beaucoup, il s’est senti meurtri. Car on a non seulement attenté à la vie de ses concitoyens, de ses égaux, de ses confrères, mais on a aussi porté atteinte à leur droit d’exprimer leurs opinions et d’exercer leur métier librement. Charlie Hebdo, c’était pour lui « un rêve de gosse » et un « mythe [qu’il avait]

Vianney Huguenot, profession : flâneur

Cultivant son goût pour l’humain sans cannibaliser les esprits, Vianney Huguenot, chroniqueur dans nos pages avec ses Portraits refaits, ne fait pas que passer par la Lorraine. Il l’explore, par les bistrots, les chemins détournés, les coins insolites, trimbalant sa prose dans les médias et à travers quelques ouvrages. Natif de Nancy, Vosgien de cœur et Messin d’adoption, Vianney Huguenot n’a plus qu’à parcourir les vastes espaces meusiens pour être un Lorrain

AIDER L’ÎLE AUX CHATS

À Barbey-Seroux, dans une nature vosgienne entre forêt et montagne, perdu dans la brume automnale, un petit sentier mène à un refuge étonnant. La charmante maison aux volets en bois sert d’abri à près d’une centaine d’animaux, c’est «l’île des chats» de Carola Henninger. Une fois le moteur éteint et le calme revenu, deux chats aussi curieux qu’attirés par la chaleur de l’auto s’installent immédiatement sur le capot pour s’y adonner à

DE VIVRE LES CHOSES

À l’heure où d’autres, à la trentaine, s’adonnent à la maternité ou à leur carrière, la Lorraine Anne – Sophie Brasme se rend à la première parisienne du film de Mélanie Laurent, Respire. Si les deux femmes se connaissent, c’est que la jeune réalisatrice adapte le premier roman de la jeune romancière. Histoire de jeunesse, d’amitié, de femmes au moment où paraît le nouveau livre de l’auteur. « À la sortie de Respire, en 2001,

RACHID OUAMMAR : JOUEUR COLLECTIF

Au sein de l’orchestre de Woippy, où il est tromboniste, comme dans sa vie professionnelle, Rachid Ouammar joue collectif. Très impliqué dans le monde associatif, le Woippycien a fait sienne cette pensée du philosophe Edgar Morin : « Il faut conjuguer optimisme et pessimisme. » Deux partitions, et le même bonheur. La vie de Rachid Ouammar vagabonde entre la musique et le milieu associatif. Il pratique la première au sein de l’Orchestre de Woippy, et

THOMAS PÉRIN : président de la fédération des syndicats des jeunes agriculteurs de Lorraine

Thomas Périn, est agriculteur en Meuse. À la tête avec ses parents d’une exploitation céréalière et de vaches allaitantes de 225 hectares. Il est investi depuis une décennie dans le syndicat professionnel des Jeunes Agriculteurs, fédération qu’il préside pour la Lorraine depuis 2012. Comment les Jeunes Agriculteurs soutiennent-ils l’insertion de leurs membres dans la profession ? Par une multitude d’actions : en amont déjà, nous intervenons dans les collèges et lycées. Les JA sont aussi

« Les bizarreries de l’existence »

On connaît la sincérité vacharde de Giscard. Sa plume est d’autant plus troublante, touchante, à la mort de Raymond Mondon, en 1971. Elle verse des mots tendres. Ce texte est paru dans le journal des Républicains Indépendants, mouvement que Giscard et Mondon fondent ensemble. Voici un morceau de la prose giscardienne : « Je me souviens de l’impression que m’avaient fait son autorité physique, sa voix, vibrante et gaie, son exubérance confiante (…). L’originalité