Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein, veut expérimenter le revenu de base. (Photo : © L’Estrade)

Mathieu Klein, le président socialiste du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et sept autres présidents de Départements* ont signé une tribune dans le Journal du Dimanche (JDD), fin novembre, afin de faire savoir qu’ils comptaient expérimenter le revenu de base. Le revenu de base était l’une des mesures phares du candidat socialiste Benoit Hamon lors des dernières élections présidentielles. Il vise à garantir, à tous, un revenu socle, sans avoir à le demander.

« Le revenu de base n’est pas le fossoyeur de la valeur travail. Il est au contraire, pour celles et ceux qui passent à travers les mailles du filet de toutes les politiques publiques, une opportunité de reprendre le chemin de l’emploi », écrivent les signataires dans le JDD non sans rappeler que 30 % des personnes qui ont droit au RSA, ne le demandent pas. « Le RSA échoue à vaincre la pauvreté, qui frappe près de 9 millions de personnes en France, et suscite la stigmatisation de ceux qui le perçoivent ».

Tout en soulignant que le Président de la République a annoncé son intention de réformer la Constitution pour assouplir le droit à l’expérimentation, Mathieu Klein et ses homologues entendent assumer leur rôle de «défricheurs des possibles». En ce qui concerne la méthode… «Étudier d’abord les bas revenus en France pour connaître plus finement les réalités sociales. Élaborer un modèle robuste, crédible scientifiquement, audacieux socialement et soutenable financièrement grâce à des micro-simulations. Nous voulons passer de l’étude en laboratoire au test in vivo en portant un projet d’expérimentation au Parlement. L’évaluer pour l’ajuster, avant peut-être de le généraliser», précisent les 8 présidents. 

* Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, André Viola (Aude), Henri Nayrou (Ariège), Philippe Martin (Gers), Georges Méric (Haute-Garonne), Jean-Luc Chenut (Ille-et-Vilaine), Stéphane Troussel (Seine-Saint-Denis).