Passionné par les médias et les jeux vidéo, Jonathan Vaucher a expérimenté en tant que journaliste à peu près tous les supports. Ne manquait que la radio. En fin d’année dernière, il rejoint la radio associative BLE à Clouange en tant que directeur d’antenne, puis en cette rentrée L’Essentiel radio au Luxembourg. (Photo : Benjamin Bottemer)

Il se définit comme « un geek au sens premier du terme : un passionné ; c’est sa définition exacte, qui ne se limite pas aux jeux vidéo. » Dès l’âge de 15 ans, Jonathan monte ses premiers sites web vidéoludiques, réalise de petits films, découvre les premiers logiciels radio. Déjà, il veut tout savoir, tout comprendre, maîtriser les codes et les outils : « être un geek, ça m’a beaucoup aidé par la suite ! »

L’envie de devenir journaliste commence à germer dans son esprit alors qu’il est étudiant à l’Université de Metz en Information et communication. Il y rencontre Stéphane Masson, un ancien de M6 qui monte une chaîne de télévision en ligne «Je fais complètement partie de ceux qui disent ‘c’était mieux avant’» : 7 Minutes sera sa première expérience en la matière. « Le niveau d’exigence que l’on s’imposait, le même qu’une chaîne traditionnelle, n’était pas courant en 2007. J’ai appris la rigueur, les deadlines serrées et le fait de bouffer de la news du soir au matin ; ça a été bien plus formateur que cinq années d’études. »

Jonathan Vaucher devient aussi correspondant sport à Metz pour le Républicain Lorrain puis journaliste web pour l’hebdomadaire La Semaine, un rôle un peu frustrant qui nécessite de passer de longues heures seul devant son écran. Cependant son intérêt pour ce support ne faiblit pas : direction la rédaction web de L’Essentiel au Luxembourg en 2011 et une cadence de travail élevée. Ce qui ne l’empêche pas, en parallèle, de continuer à animer des sites web consacrés aux jeux vidéo, comme il l’a toujours fait : « Un site web, ça a toujours été pour moi créer quelque chose de tangible, qui perdure : on peut y conserver tous les contenus, les rendre facilement accessibles à tout moment. »

Il collabore à Gamehope, jeuxvideo.fr puis fonde Gametrip en 2006, toujours en activité aujourd’hui. Ce dernier est dédié aux jeux rétro, sortis avant 2000, qui tiennent une place toute particulière dans le cœur de Jonathan, nostalgique dans l’âme. « Je fais complètement partie de ceux qui disent « c’était mieux avant ». On a voulu redorer l’image de ces vieux jeux à une époque où ça n’était pas encore revenu à la mode. » Les point’n’click, qui ont connu leur âge d’or au début des années 90 avec des titres comme Monkey Island ou Les Chevaliers de Baphomet, privilégiant la réflexion et la narration, ont sa préférence.

Début 2017, il manquait toujours la radio au tableau de chasse de Jonathan. C’est chose faite depuis cette rentrée, où il a définitivement rejoint l’équipe de L’Essentiel radio, seule station FM francophone au Luxembourg. « J’ai tout de suite été très demandeur pour y participer, explique-t-il. Ma voix et mon expérience télévisuelle m’ont beaucoup aidé. Ça a constitué un retour sur le terrain associé à la technique, deux choses que j’aime, qui plus est dans l’audiovisuel, où l’on peut faire passer des émotions différentes qu’en presse écrite. »

Visiblement, cela ne suffisait toujours pas à cet hyperactif des médias : quelques mois auparavant, Jonathan Vaucher inaugurait la webradio associative BLE radio, née sous l’impulsion de la mairie de Clouange et présidée par Bruno Caiani. Son expérience et ses connaissances techniques ont rapidement fait de Jonathan la cheville ouvrière de l’association et son directeur d’antenne, chargé de la programmation. « Les membres sont tous des bénévoles passionnés, décrit ce dernier. Des musiciens animent les émissions musicales, des supporters se chargent de celle sur le FC Metz, et des joueurs font vivre Gametrip FM, la seule émission que j’anime aussi sur BLE. »

Parce qu’il faut en garder un peu sous le pied, cher Jonathan : pourquoi pas pour préparer une future reconversion dans l’e-sport ?