« J’ai 21 ans, il en a 34. Nous ne regardons pas dans la même direction, mais partageons l’expérience de la mélancolie fondatrice. Ensemble, nous ouvrons la parenthèse du bonheur et découvrons très vite le secret de la belle vie. Un virus dont nous ne guérirons pas ». Avec cet ouvrage, Maryse Wolinski relate « 47 années inoubliables », celles qu’elle a passées aux côtés de son mari Georges Wolinski, disparu dans les conditions tragiques que tous les Français ont encore en mémoire.

Le secret de la belle vie ? De la légèreté, de l’insouciance, de la désinvolture, de la passion. De l’Amour. On y découvre un homme amoureux de la vie, soucieux de rire. Un passionné de culture, à la fois humble et gentil, qui veillait à ce que son couple soit toujours dans le souffle. « Toute idée de contrainte, ce n’était pas pour lui. Lui, c’était la vie. Il avait conscience que la vie était courte et qu’il fallait se faire plaisir, à chaque instant. Il avait un sacré goût de la vie », soulignait Maryse Wolinski, dans une interview accordée au journal L’Humanité, en janvier 2015, quelques jours après les attentats de Charlie.

Maryse Wolinski est journaliste et écrivain. Elle est l’auteur de plusieurs récits et romans dont La mère qui voulait être femme (Seuil, 2008), Georges, si tu savais (Seuil, 2011), La Passion d’Edith S (Seuil, 2014) sans oublier, Chérie, je vais à Charlie (Seuil, 2016)