La passion de Félicité Barette (Photo : © Elizabeth Carecchio)

Après Ainsi se laissa-t-il vivre, tiré de la vie et de l’œuvre du poète Robert Walser, le metteur en scène Guillaume Delaveau adapte pour la scène Trois contes de Gustave Flaubert. D’après Un Cœur simple, qui narre l’existence faite de dévotion totale, de solitude et de (dés)illusions de la servante Félicité Barette, il inscrit en surimpression les deux autres récits du triptyque consacrés à Saint-Julien l’Hospitalier et Saint Jean-Baptiste, comme pour mieux mettre en avant son statut de sainte qui aurait échappé aux hagiographes.

Dans La Passion de Félicité Barette, le personnage et son auteur, incarnés par Flore Lefebvre des Noëttes et Régis Laroche, sont comme un unique être dédoublé. Tout comme elle, Flaubert côtoie la vie de la petite bourgeoisie normande ; il dote cette femme illettrée d’une grande sensibilité et d’une capacité d’émotion sans pareil, habitée par un amour maternel, visitée par les deux autres saints, frôlée par leur présence comme par celle de son créateur.

Du 29 novembre au 2 décembre au Nest de Thionville
nest-theatre.fr