SORTIE LE 14 OCTOBRE 2015

« Un petit chef-d’œuvre sans prétention. » C’est ainsi que le magazine Télérama a qualifié la dernière réalisation du prolifique Woody Allen, L’homme irrationnel, présenté hors compétition au dernier festival de Cannes. Difficile de ne pas lui donner raison après avoir vu ce modèle de comédie diabolique et de cynisme. Au départ, on pourrait croire que le réalisateur américain va nous refaire le coup de la comédie romantique, façon Midnight in Paris. Car on découvre un professeur de philosophie dépressif et alcoolique, incarné par Joaquin Phoenix, qui entame une relation avec sa plus brillante élève (Emma Stone), sur le campus universitaire d’une petite ville des Etats-Unis. Sauf que le film devient carrément noir lorsque l’enseignant retrouve le goût de vivre dans le crime. On est dès lors plus proche de Match Point (un de ses grands succès) ou de Crimes et délits avec cette histoire où la transgression morale devient la règle au nom de l’ivresse. Là où il y a de l’interdit, il y a du plaisir !