Le professeur de géographie a fait du chemin depuis ses premières publications universitaires. Il est aujourd’hui le 2è écrivain français le plus lu (après l’indétrônable Guillaume Musso) et ses romans sont auréolés de plusieurs récompenses littéraires depuis une dizaine d’années. Dans son dernier, On la trouvait plutôt jolie, Michel Bussi aborde la question des migrants à travers l’histoire de Leyli, une mère de famille d’origine malienne vivant près de Marseille. Il n’oublie cependant pas d’ajouter tous les ingrédients nécessaires à la recette classique du polar : meurtres, enquête, malédiction, fausses pistes et vrais indices.