(Patrick Weiten a réorganisé l’organigramme du Conseil Départemental de la Moselle © Mensuel L’Estrade)

Rappel du contexte : lors du dernier vote du budget départemental, en février dernier, une mini fronde au sein de la majorité avait éclaté, liée à l’augmentation de la taxe foncière. Entre-temps, le paysage politique général s’est redessiné. La conseillère et vice-présidente Isabelle Rauch devenue députée République en Marche en juin ne peut pas cumuler. Des dissidents se sont révélés lors des dernières législatives. Bref, ces derniers mois, différents événements ont bouleversé l’écosystème politique du Conseil Départemental de la Moselle.

Son président Patrick Weiten a donc choisi, à mi-mandat, de refondre « l’organigramme » de la maison. À son sommet, c’est désormais Fernand Lormant qui tient les rênes. Le maire de Dieuze devient 1er vice-président, chargé des Finances et de l’Attractivité. Il remplace Jean François (l’un des frondeurs) qui se consacrera désormais au sport, en tant que 5e vice-président.

À la baisse, Nathalie Colin-Oesterlé (frondeuse et dissidente), se retrouve désormais 6e vice-présidente du Département alors qu’elle en était la deuxième. Pauline Lapointe-Zordan, perd également quatre places (10e vice-présidente) ainsi que sa délégation à la politique territoriale du pays thionvillois au profit de la jeunesse et de la relation citoyenne. Propulsée à la hausse, Valérie Romilly, devient 2e vice-présidente, déléguée à l’autonomie et à la santé ainsi qu’au territoire de Metz-Orne.

Et puis il y a les autres… François Lavergne conserve son poste de 3e vice-président. Et pour remplacer Isabelle Rauch (jusqu’alors 10e VP), Patrick Weiten a choisi de faire confiance à Rachel Zirovnik, la maire de Mondorff. Elle fait son entrée à la 14e vice-présidente et sera déléguée aux relations avec le Luxembourg et au territoire de Thionville. À noter, si la hiérarchie a été modifiée aucun des vice-présidents n’a été écarté.