Tag "ENJEUX"

ÉNERGIE COMMUNE

Maire de Sierck-les-bains depuis 2008, président de la Communauté de Communes des Trois Frontières et Vice-président du Conseil Départemental de la Moselle, Laurent Steichen tient à mettre en valeur les territoires ruraux et les petites communes. À l’heure du projet de loi sur la réforme territoriale, elles constituent selon lui une richesse en termes financiers et humains. Lorsqu’il a décidé de « prendre la municipalité » de Sierck-les-bains en 2008, Laurent Steichen souhaitait « redorer

A31 BIS : CE QU’ILS EN PENSENT…

3 QUESTIONS À… PATRICK WEITEN, PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA MOSELLE Le débat sur l’A31 bis vient de s’ouvrir. De quelle manière comptez-vous y apporter votre contribution ? L’A31 doit répondre à l’engorgement créé par le transit Nord-Sud et le cadencement pendulaire des travailleurs frontaliers qui empruntent tous les jours l’A31. Malheureusement, cette situation n’est pas nouvelle mais les autorités ont décidé de ne pas décider depuis 25 ans. Je

VOIE AU CHAPITRE

Après l’abandon de l’A32, un grand débat sur l’A31 bis est ouvert qui courra sur toute l’année 2015 avec pour objectif principal de sortir l’axe Nord-Sud lorrain de l’ornière en tâchant d’écouter toutes les parties et en construisant un projet compatible avec le Grenelle de l’environnement. L’exercice n’est pas aisé, tout le monde d’ailleurs s’y casse les dents depuis de nombreuses années. La congestion de l’A31 pose des difficultés importantes, tant pour

NANCY : TROUVER 10 MILLIONS

La Ville de Nancy a présenté le 8 avril dernier son plan de charge eu égard à la baisse drastique des dotations aux collectivités. Le maire Laurent Hénart, pour respecter sa promesse de ne pas augmenter la fiscalité tout en n’endettant pas plus la Ville qu’elle ne l’est déjà, doit économiser 10 millions d’euros de 2014 à 2017 pour maintenir le budget à l’équilibre. Le plan est avant tout de

LEBRANCHU EN VISITE

Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, était le 23 avril à Metz pour aborder avec élus et fonctionnaires la réforme territoriale. La veille, Stéphane Bouillon, préfet d’Alsace, avait été nommé préfet préfigurateur de l ‘ALCA. Ce dernier était aux côtés de la ministre lors de ce déplacement où de nombreux élus lorrains ont pu exprimer leurs inquiétudes et vœux : Jean-Pierre Masseret, président de la région Lorraine a rappelé l’importance de

2014 une année de regain

Le 20 mars dernier, à l’occasion d’une conférence de presse, la Banque Publique d’Investissement (BPI France) de Lorraine, organisme de financement et de développement des entreprises, a présenté son bilan d’activité 2014 ainsi que les perspectives 2015 qui se dessinent. L’heure semble à l’optimisme concernant le territoire, qu’il soit régional ou grand régional. En présence de Jean-Pierre Masseret, en sa qualité de président du comité régional d’orientation de BPI France Lorraine et

FONTE DES NEIGES

L’appel du 20 janvier, lancé par plusieurs personnalités du paysage culturel lorrain pour alerter sur l’appauvrissement de la création culturelle. Une série de conférences de presse et d’actions de sensibilisation, parallèlement à des réflexions menées par divers acteurs régionaux, a démarré à Nancy le 13 mars dernier à la Manufacture puis à Metz, le 24 mars à l’Arsenal, outre les débats organisés à Bar-le-Duc, Épinal et ailleurs. Dominique Répécaud et Michel Didym (notre

LES BTP DANS LE DUR

Ces derniers mois, les professionnels des BTP sont montés à plusieurs reprises au créneau pour exprimer leurs inquiétudes quant à l’évolution des affaires. Des milliers d’emplois sont sur la sellette. Dans son tableau de bord économique et social (n°61) daté de décembre 2014, le Cesel a mis des chiffres sur les inquiétudes de la profession à partir des données de la FRTP Lorraine (Fédération régionale des TP). « Sur les 12 derniers mois, le

Vandières enterré

La consultation publique lancée par le président du Conseil régional, Jean-Pierre Masseret, au sujet de la gare d’interconnexion de Vandières en dépit de l’avis négatif du CESEL et de son président Roger Cayzelle qui jugeait qu’elle « allait dans le mur », s’est soldée par un « non » majoritaire. Alors que le projet semble abandonné, la question a divisé les écologistes et la gauche et semble avoir renforcé la droite et le centre. Dès le vote

VANDIÈRES LE RETOUR

L’affaire de la gare TGV-TER de Vandières (54), en plein chambardement territorial, divise à nouveau les élus lorrains de tous bords, une dizaine d’années après avoir rassemblé la gauche et les Verts lors des élections régionales de 2004. Mordicus, les uns soutiennent son utilité. Les autres sa fatuité. Pour sa part, le président du Conseil régional Jean-Pierre Masseret souhaite consulter des Lorrains. Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, a confirmé au cours d’un